HORS COMPÉTITON

IL SINDACO DEL RIONE SANITÀ

de Mario Martone

Scénario : Mario Martone, Ippolita Di Majo, 

adapté de la pièce d’Eduardo De Filippo

Image : Ferran Paredes

Montage : Jacopo Quadri

Musique : Ralph P

Interprétation : Francesco Di Leva, Massimiliano Gallo, Roberto De Francesco, Adriano Pantaleo

Producteurs :     Nicola Giuliano, Francesca Cima, Carlotta Calori, Alessandra Acciai, Giorgio Magliulo, Roberto Lombardi

Production  : Indigo Film, Rai Cinema, Malia, avec le soutien de Regione Campania et la collaboration de Film Commission Regione Campania

Vente à l’étranger : True Colours

Glorious Films

Année : 2019

Durée : 1 h 45

Naples aujourd’hui. À la sortie d’une discothèque, deux jeunes miment un duel, mais lorsque le coup part l’un d’eux est blessé. Il est amené dans la villa de Don Antonio Barracano (Francesco di Leva), où réside contraint et forcé le Professeur (Roberto De Francesco), son médecin attitré pour des opérations discrètes. Don Antonio est surnommé le Maire du quartier Sanità. C’est un boss de la camorra respecté car il rend la justice, et craint parce que c’est parfois de manière expéditive. Le casier judiciaire de Don Antonio est vierge alors qu’il est un  assassin. Mais la culpabilité n’est qu’une question de témoignages lors d’un procès et Barracano le sait très bien. Ce matin-là, Don Antonio règle plusieurs différends avant de se saisir d’une affaire délicate.

Ce film représentait l’Italie en compétition officielle lors de la dernière Mostra de Venise, en septembre 2019.

MA COSA CI DICE IL CERVELLO

de Riccardo Milani

Scénario : Furio Andreotti, Giulia Calenda, 

Paola Cortellesi, Riccardo Milani

Image : Saverio Guarna

Montage : Patrizia Ceresani, Francesco Renda

Musique : Andrea Guerra

Interprétation : Paola Cortellesi, Stefano Fresi, Paola Minaccioni, Claudia Pandolfi, Vinicio Marchioni, Lucia Mascino, Ricky Memphis

Producteurs :     Mario Gianani, Lorenzo Mieli, Lorenzo Gangarossa

Production  : Wildside, Vision Distribution

Vente à l’étranger : True Colours - Glorious Films

Année : 2019

Durée : 1 h 38

Giovanna mène une vie morne, entre son travail d’employée au Ministère et sa fille Martina qu’elle élève seule. Elle donne l’impression d’avoir jeté l’éponge face aux aléas et autres tracas de la vie quotidienne. Mais tout cela n’est qu’une couverture. En réalité, Giovanna est un super agent secret à qui l’on confie les missions les plus périlleuses qu’elle mène à bien. Lors d’une soirée avec ses anciens camarades de lycée, Roberto (Stefano Fresi), Tamara (Claudia Pandolfi), Francesca (Lucia Mascino) et Marco (Vinicio Marchioni), elle apprend les brimades et les vexations qu’ils subissent quotidiennement. La moutarde lui monte alors au nez . En «James Bond girl» qui se respecte, elle décide alors d’utiliser tous les moyens dont elle dispose (et ils sont énormes)  pour donner une bonne leçon à tous les arrogants qui pourrissent la vie de ses amis.

C’est le dernier film de Riccardo Milani qui est considéré aujourd’hui comme un maestro de la comédie italienne. Et c’est son actrice fétiche et épouse dans la vraie vie, Paola Cortellesi, qui est une fois encore son héroïne. L’an dernier, elle avait fait rire aux éclats le public bastiais qui avait découvert en exclusivité la farce « Come un gatto in Tangenziale ». Aujourd’hui, ils reviennent plus en forme (artistique) que jamais. 

QUO VADO

de Gennaro Nunziante

Scénario : Gennaro Nunziante, Checco Zalone

Image : Vittorio Omodei Zorini

Montage : Pietro Morana

Musique : Checco Zalone

Interprétation : Checco Zalone, Eleonora Giovanardi, 

Sonia Bergamasco, Maurizio Micheli, Lino Banfi

Producteur :     Pietro Valsecchi

Production  : Medusa Film

Vente à l’étranger : Medusa Film

Durée : 1 h 26

Depuis qu’il est petit, Checco ne rêve que d’une chose : devenir fonctionnaire comme son père et, ainsi, profiter de ce statut privilégié qui impose le respect de son entourage et lui promet une vie stable. Mais c’était sans prévoir une réforme des administrations publiques sur le redécoupage des régions. Pour conserver son poste et lutter contre le système, Checco accepte donc une série de mutations insolites pour finalement atterrir au Pôle Nord où il est chargé de protéger des chercheurs d’éventuelles attaques d’ours polaires…

Cette pétillante comédie reste à l’heure actuelle le film le plus vu en Italie. Il a en effet battu tous les records de fréquentation du box office transalpin, laissant derrière lui les plus importants blockbusters américains. C’est une farce burlesque dont le seul but est de faire rire. Inutile de dire que l’objectif est largement atteint.

OVUNQUE PROTEGGIMI

de Bonifacio Angius

Scénario : Bonifacio Angius, Fabio Bonfanti, Gianni Tetti

Image : Pau Castejón Úbeda

Montage : Bonifacio Angius

Musique : Carlo Doneddu et Gianluca Scarpa

Interprétation : Alessandro Gazale, Francesca Niedda, Antonio Angius, Anna Ferruzzo, Gavino Ruda, Mario Olivieri

Producteurs :     Andrea Paris, Matteo Rovere

Production  : Ascent Film, RAI Cinema

Vente à l’étranger : Ascent Film

Année : 2019

Durée : 1 h 34

 

Sélection officielle à la Mostra de Venise 2018

Alessandro est un musicien qui n’assume pas ses cinquante ans. Quand sa mère lui refuse un énième prêt, il perd complètement la tête. Suite à cela, il est interné. Mais jamais il n’aurait imaginé trouver l’amour en la personne de Francesca, dans les couloirs de l’hôpital psychiatrique où elle aussi est une patiente. Finalement, sortis de l’hôpital, Alessandro et Francesca voyageront ensemble vers leur dernière chance. Ils partiront sur les routes de Sardaigne afin de retrouver le fils de Francesca.

Originaire de Sassari, le cinéaste Bonifacio Angius est également scénariste, monteur et producteur. Ayant débuté sa carrière en réalisant des courts-métrages souvent primés dans des festivals internationaux, il a mis en scène son premier long-métrage en 2014. Il avait pour titre « Perfidia » et avait représenté l’Italie au festival de Locarno, en Suisse. Bonifacio Angius dirige la société de production «Monello Films».

VIVERE

de Francesca Archibugi

Scénario : Francesca Archibugi,

Francesco Piccolo, Paolo Virzì

Image : Kika Ungaro

Montage : Esmeralda Calabria

Musique : Battista Lena

Interprétation : Micaela Ramazzotti, Adriano Giannini, 

Roisin O’Donovan, Marcello Fonte, Massimo Ghini

Producteurs :  Alessandro Vannucci

Production  : Lotus Production en collaboration

 avec Rai Cinema, 3 Marys

Vente à l’étranger : 01 Distribution

Année : 2019

Durée : 1 h 33

L’EQUILIBRIO

de Vincenzo Marra

Scénario : Vincenzo Marra

Image : Gianluca Laudadio

Montage : Luca Benedetti, Arianna Zanini

Interprétation : Mimmo Borrelli, Astrid Meloni, Paolo Sassanelli, Roberto Del Gaudio, Francesca Zazzera, Giuseppe D’Ambrosio, Lucio Giannetti, Vincenza Modica, Autilia Ranieri

Producteurs :     Luigi Musini, Olivia Musini, Cesare Apolito, Renato Ragosta, Gianluca Arcopinto

Production  : Cinemaundici, Lama Film, Rai Cinema, Ela Film

Vente à l’étranger : Warner Bros Italia

Durée : 1 h 29

À Rome, Luca, journaliste pigiste, rédige des articles qu’il arrive rarement à placer dans son journal. Susie, sa femme, est danseuse et enseigne à des femmes en surpoids. Lucilla, leur fille de six ans est calme, pleine d’imagination et gravement atteinte d’asthme. La vie de cette famille déjà dysfonctionnelle va être totalement bouleversée par l’arrivée de Mary Ann, une jeune fille au pair irlandaise venue s’installer chez eux pour un an.

Présenté en sélection officielle à la Mostra de Venise 2019, «Vivere» est le dernier film de la réalisatrice Francesca Archibugi qui avait obtenu le Prix du public au festival italien de Bastia en 1999 pour «L’albero delle pere».

Ancien missionnaire en Afrique, le père Giuseppe se fait transférer dans une petite ville près de Naples. Il y remplace le curé local, Don Antonio, dont le charisme et le combat contre l’élimination illégale de déchets toxiques lui ont valu le respect de la communauté. Giuseppe se révèle un digne successeur, luttant contre toutes sortes d’injustices. Mais, très vite, il sera confronté à la dure réalité locale et à la mafia.

L’OSPITE 

de Duccio Chiarini

Scénario : Duccio Chiarini, Roan Johnson, Davide Lantieri, 

Marco Pettenello

Image : Baris Ozbicer

Montage : Roberto Di Tanna

Musique : Brunori Sas

Interprétation : Daniele Parisi, Silvia D’Amico, Anna Bellato, Federica Victoria Caiozzo

Producteurs :     Tommaso Arrighi, Michela Pini, Vincent Wang, Frédéric Bellaïche

Production  : Mood Film, Cinedokke, House on Fire, RSI 

Vente à l’étranger : First Hand Films,

UDI - Urban Distribution International

Année : 2019

Durée : 1 h 36

Guido approche de la quarantaine et se demande s’il n’est pas temps pour lui de devenir père. Mais sa petite amie, Chiara, ne veut pas porter son enfant. A vrai dire, elle ne veut plus être avec lui non plus. Brisé par l’échec de sa relation, Guido quitte leur appartement  et supporte mal la solitude. Il demande alors à ses amis et à ses parents de l’héberger. Il est leur invité mais n’abuse jamais de leur hospitalité. A chaque fois, Guido devient le témoin de la vie sentimentale des autres couples, et découvre des situations auxquelles il ne s’attendait vraiment pas…

IL COLORE NASCOSTO DELLE COSE 

de Silvio Soldini

Scénario : Doriana Leondeff, Davide Lantieri ,Silvio Soldini

Image : Matteo Cocco

Montage : Giorgio Garini, Carlotta Cristiani

Musique : Gian Luigi Cartonne

Interprétation : Valeria Golino, Adriano Giannini, Arianna Scommegna, Laura Adriani, Anna Ferzetti, Andrea Pennacchi

Producteurs :     Lionello Cerri, Elda Guidinetti, Andres Pfaeffli

Production  : Lumière & Co., Ventura Film, RAI Cinema, 

RSI - Radiotelevisione Svizzera

Vente à l’étranger : Videa SPA, Filmcoopi, Surtsey Films

Durée : 1 h 46

Teo est incapable de prendre ses responsabilités. Il fuit son passé et sa famille. ll fuit aussi, au petit matin, le lit des femmes qu’il séduit. La seule chose à laquelle il tient vraiment est son travail dans une agence de pub. Pour sa part, Emma a perdu la vue lorsqu’elle avait 16 ans, mais elle ne s’est jamais laissée abattre et sa détermination lui permet de continuer d’exercer son métier d’ostéopathe. Elle s’est récemment séparée de son mari et Teo semble être la personne idéale pour la réconforter.

SANTIAGO ITALIA

de Nanni Moretti

Scénario : Nanni Moretti

Image : Maura Morales Bergmann

Montage : Clelio Benevento

Producteurs :     Nanni Moretti, Jean Labadie, Gabriela Sandoval, Carlos Nunez

Production  : Sacher Film, Le Pacte, Storyboard Media, 

Rai Cinema

Vente à l’étranger : Le Pacte

Année : 2019

Durée : 1 h 20

Chili, le 4 septembre 1970 Salvador Allende, leader de la coalition de gauche Unidad Popular, est élu président de la République. Toutefois les forces réactionnaires du pays sont mécontentes et le 11 septembre 1973 c’est le coup d’état militaire mené par Pinochet. Le palais présidentiel, la Moneda, est bombardé. Salvador Allende meurt. Assassinat ou suicide, le mystère demeure. L’ambassade d’Italie à Santiago fournit un asile à plusieurs centaines de Chiliens qui autrement auraient été persécutés par le régime autoritaire en place. Nanni Moretti s’est rendu au Chili afin d’interroger des personnes qui ont été persécutées mais qui ont réussi à franchir le mur de cette ambassade pour y trouver refuge. Ils racontent une histoire peu connue. Nanni Moretti interroge aussi des militaires de Pinochet qui furent condamnés mais disent n’être pas coupables de leurs exactions car il n’ont fait qu’obéir aux ordres.

C’est le dernier film du talentueux réalisateur Nanni Moretti. Il a obtenu le «Donatello» (équivalent du César français) du meilleur documentaire italien de l’année 2019