De père en fils

IL MATERIALE EMOTIVO de Sergio Castellitto

Il materiale emotivo affiche.jpg
Tampon INEDIT.png

Scénario : Silvia Scola, Margaret Mazzantini et Furio Scarpelli d’après la nouvelle d’Ettore Scola « Un drago a forma di nuvola » 

Image : Italo Petriccione  

Montage : Chiara Vullo  

Musique : Arturo Annecchino  

Producteurs : Dominique Besnehard, Marco Poccioni, Marco Valsania et André Djaoui  

Sociétés de production : Rodeo Drive, Rai Cinema, Mon Voisin Productions, Tikkun, Eurimages, Canal+  

Distributeur en France : Rezo Films  

Interprètes : Sergio Castellitto, Bérénice Bejo, Alex Lutz, Matilda De Angelis, Sandra Milo, Maxence Dinant, Alessio Montagnani  

Année : 2021  

Durée : 1 h 38 

Sur une petite place de Paris, l’une de ces anciennes librairies qui font le charme de la ville est tenue par un italien exilé en France Vincenzo (Sergio Castellitto). Il partage sa vie entre ses livres et sa fille (Matilda De Angelis), handicapée et muette depuis son accident. Avec un jeune médecin philosophe (Alex Lutz), il s’occupe d’elle et essaye de la stimuler en l’incitant à lire. La vie de Vincenzo est ainsi contenue dans une sorte de bulle avec ses petites habitudes et une certaine quiétude. Mais un jour, Yolande, une belle parisienne jouée par Bérénice Bejo, pousse la porte de la librairie et tout bascule. C’est une jeune femme exubérante et impétueuse. Sa vitalité fascine Vincenzo et réveille en lui des sensations oubliées. 

 

Cette coproduction franco-italienne est tirée d’une nouvelle écrite par Ettore Scola. Il souhaitait en faire un film mais il est décédé avant. C’est sa fille Silvia, qui a eu l’idée de concrétiser son rêve. Avec l’aide de l’acteur-réalisateur italien Sergio Castellitto et de plusieurs scénaristes et producteurs amis de son père, dont le français Dominique Besnehard, ce film sensible et poétique a pu ainsi voir le jour.

I PREDATORI de Pietro Castellitto

I predatori affiche.jpg
Tampon INEDIT.png

Scénario : Pietro Castellitto  

Image : Carlo Rinaldi 

Montage : Gianluca Scarpa  

Musique : Niccolò Contessa  

Producteurs : Domenico Procacci, Laura Paolucci 

Interprètes : Pietro Castellitto, Massimo Popolizio, Manuela Mandracchia, Giorgio Montanini, Dario Cassini, Anita Caprioli, Vinicio Marchioni 

Année : 2021 

Durée : 1 h 50 

Une femme âgée abusée par un vendeur d’objets improbables et un jeune assistant de philosophie frustré d’être écarté du groupe chargé d’exhumer les restes de Nietzsche. Rien de commun entre ces deux individus, ni entre leurs familles : l’une prolétaire et néofasciste, l’autre bourgeoise et intellectuelle. Des deux côtés, des torts subis, des secrets mal gardés, et surtout des prédateurs très inspirés. Lors d’un banal accident de la route, leurs destins se croisent. Un film choral imprégné d’une rage acide et loufoque qui pose une question : sommes-nous tous, au-delà de nos différences, des prédateurs en puissance ? 

 

Metteur en scène, scénariste et comédien, Pietro Castellitto, qui est le fils du célèbre Sergio Castellitto, a obtenu pour ce film le Donatello 2021 du meilleur jeune réalisateur italien.