Parfum de… realisatrice 

PALAZZO DI GIUSTIZIA de Chiara Bellosi

Palazzo di giustizia affcihe.jpg
Tampon INEDIT.png

Scénario : Chiara Bellosi  

Image : Maurizio Calvesi  

Montage : Stefano Cravero  

Musique : Giuseppe Tranquillino Minerva  

Producteurs : Carlo Cresto-Dina, Michela Pini  

Interprètes : Daphné Scoccia, Bianca Leonardi, Sarah Short, Nicola Rignanese, Giovanni Anzaldo, Andrea Lattanzi, Margherita Coldesina  

Année : 2020  

Durée : 1 h 24 

La limite entre justice et vengeance est parfois perméable. Dans un tribunal italien, au cours d’une journée ordinaire, un homme attend d’être jugé. Son crime est d’avoir poursuivi puis tué l’un des deux voleurs qui lui avaient soustrait les recettes de sa station service. A l’extérieur du tribunal, la compagne et la fille du cambrioleur qui a survécu attendent de savoir s’il sera condamné. Face à elles, très nerveuse, Domenica espère quant à elle que son père sera acquitté pour légitime défense. Toutes ces vies en équilibre instable se croisent dans le tourbillon d’une machine judiciaire où l’attente se cristallise et où le jugement tarde à arriver. 

LE SORELLE MACALUSO d’Emma Dante

Le sorelle Macaluso affiche.jpg
Tampon INEDIT.png

Scénario : Emma Dante d’après son spectacle théâtral, Elena Stancanelli, Giorgio Vasta  

Image : Gherardo Gossi  

Montage : Benni Atria  

Musique : Valerio Camporini  

Producteurs : Marica Stocchi 

Interprètes : Alissa Maria Orlando, Laura Giordani, Rosalba Bologna, Susanna Piraino, Serena Barone, Maria Rosaria Alati, Donatella Finocchiaro 

Année : 2020  

Durée : 1 h 34 

Maria, Pinuccia, Lia, Katia et Antonella : cinq sœurs, de l’ainée à la cadette. Trois époques de leur vie, l’enfance, l’âge adulte, la vieillesse. Elles vivent seules au dernier étage d’un immeuble dans la périphérie de Palerme, en Sicile. Elles élèvent des pigeons voyageurs qu’elles louent pour des mariages ou autres cérémonies. Il y a celle qui organise tout, celle qui ne pense qu’à la danse, celle qui est amoureuse et celle qui ne pense qu’à manger. Toutes se chamaillent sous le regard de la petite Antonella qui rêve de grandir. Ce matin-là, elles partent à la plage de Mondello et son établissement balnéaire « Le charleston ». De remords en reproches, toute leur vie sera marquée par un évènement dramatique qui surviendra. Le temps qui passe, s’il noircit la façade de l’immeuble et blanchit leurs cheveux, ne referme pas la blessure.