NOUS LES AVONS TANT AIMÉS...

Il postino

M. Radford, M. Troisi
Prix du public au festival italien de Bastia 1996

Interprètes : Massimo Troisi, Philippe Noiret, Maria Grazia Cucinotta, Renato Scarpa, Linda Moretti, Anna Bonaiuto, Mariano Rigillo, Sergio Solli, Carlo Di Maio, Nando Neri, Vincenzo Di Sauro, Orazio Stracuzzi, Alfredo Cozzolino

1952. Sur une petite île du sud de l’Italie, Mario Ruoppoli est fils de pêcheur, une activité qu’il déteste. Il est recruté comme facteur et il n’a qu’une seule adresse à desservir : celle de Pablo Neruda, le célèbre poète chilien en exil. Peu à peu les deux hommes sympathisent et Mario, admiratif, découvre la poésie et ses métaphores

La finestra di fronte

F. Ozpetek

Grand Prix du festival italien de Bastia 2004

 

Interprètes : Giovanna Mezzogiorno, Raoul Bova, Filippo Nigro, Serra Yilmaz, Massimo Girotti

Giovanna est une jeune femme, mariée et mère de deux enfants. Elle avait rêvé de devenir pâtissière, mais la vie en a décidé autrement et elle est employée dans une boucherie industrielle. Filippo, son mari, passe de petit boulot en petit boulot, sans arriver à décrocher un emploi stable. Ils habitent dans un modeste appartement d’un quartier populaire de Rome et leur couple sombre dans le quotidien.

La bella gente

I. De Matteo

Grand Prix du festival italien de Bastia 2010

 

Interprètes : Monica Guerritore, Antonio Catania, Elio Germano, Myriam Catania, Iaia Forte, Giorgio Gobbi, Victoria Larchenko

Susanna et Alfredo sont un couple très uni de jeunes quinquagénaires. Ils ont été des militants de gauche très actifs, maintenant ils regardent avec une certaine amertume le monde tel qu’il est. Sans rien renier de leur passé, sans remettre en cause leur statut social et leur aisance financière. Des "bobos" dans toute leur splendeur...

DIAZ

D. Vicari

Grand Prix du festival italien de Bastia 2013

 

Interprètes : Elio Germano, Claudio Santamaria, Renato Scarpa, Rolando Ravello, Alessandro Roja, Jennifer Ulrich, Monica Barladeanu, Aylin Prandi, Paolo Calabresi, Paolo Calabresi, Davide Iacopini, Fabrizio Rongione, Ignazio Oliva

Le 21 juillet 2001, le G8 de Gênes vient de s’achever. Il a été marqué par la mort de Carlo Giuliani, manifestant tué par un policier, et par la forte tension qui a suivi. Les Black Blocks ont dévasté une partie de la ville et divisé le mouvement sur l’attitude à avoir à leur égard. La police est accusée de ne pas avoir su maintenir l’ordre.