La chorale italienne 

« Sono Solo canzonette » pour l’ouverture

Cette année, la cérémonie d’ouverture du Festival Italien sera placée sous le signe de la musique et des femmes. Les spectateurs bastiais pourront apprécier en effet la chorale «Sono Solo Canzonette», une excellente formation qui a été créée par la musicienne et directrice artistique Paola Niggi il y a plus de vingt ans, en 1997, dans le cadre des multiples activités du Centre Culturel Italien de Paris.

Cette chorale est composée d’une quarantaine de femmes qui interprètent un répertoire qui met en valeur les plus belles chansons populaires italiennes, lesquelles font partie de la tradition orale de la péninsule et sont profondément ancrées dans la culture transalpine. 

En l’espace de vingt-deux ans, le répertoire de « Sono Solo Canzonette» s’est joliment enrichi et comprend aujourd’hui une bonne centaine de mélodies. La chorale a également donné plus de cent cinquante concerts en France lors de manifestations culturelles privilégiant la culture italienne, notamment à Paris, Grenoble, Nice et Nantes, ainsi qu’en Italie, à Torino, Urbino, Venezia, Bari, Napoli et Milano.

 

La chef de chœur, Paola Niggi, est née à Turin. C’est une guitariste au talent reconnu qui accompagne les chanteuses de la chorale partout où elles se produisent avec un engouement communicatif. Elle est également professeur d’italien au Ministère des Affaires étrangères à Paris, et auteur de plusieurs méthodes d’initiation à la langue italienne. Elle a présidé le Centre Culturel Italien entre 1999 et 2018.

 

Quatre disques ont été réalisés par cette chorale au féminin-pluriel. Il s’agit de «Di belle come noi» en 2003, «Sebben che siamo donne» en 2005, «Una mattina mi son svegliata» en 2007 et «Se non ci conoscete» en 2012. 

Ces CD sont disponibles au Centre Culturel Italien, 4 rue des Prêtres Saint Severin, 75005 Paris.Site de la chorale : www.sonosolocanzonette.com

La soprano Maryline Leonetti pour la clôture

Cette année, le Festival du cinéma italien se terminera en beauté avec la prestation très attendue de l’excellente soprano bastiaise Maryline Leonetti. Cette artiste, dont les qualités vocales sont très appréciées par les spécialistes en art lyrique, interprètera de nombreux airs du répertoire classique, ainsi que de célèbres chansons populaires italiennes dont «Bella ciao» qui est devenu l’hymne du festival. Lors de ce concert unique en son genre où elle sera accompagnée au piano par Philippe Colin, elle nous proposera toute une kyrielle de surprises. A ce propos, on peut s’attendre à quelques invités de marque à ses côtés. En ce mois de février 2020, Maryline Leonetti aura une double casquette car elle est également membre du Jury présidé par la réalisatrice Anne de Giafferi. Passionnée par tout ce qui concerne la culture italienne, elle a su tracer son chemin artistique de belle manière. Ayant souvent interprété le rôle de « La Traviata », on se souvient qu’elle avait séduit les spectateurs bastiais en décembre 2018 en incarnant sur la scène du théâtre le personnage de «Tosca», le grand opéra de Giacomo Puccini. 

 

A la tête de l‘école de chant «Musikallisté», Maryline exerce aussi la profession de musicothérapeute. Femme de cœur dont le talent n’est plus à vanter, elle illuminera à n’en point douter la soirée de clôture de ce 32è festival italien.

Ambiance piano-bar avec Sylvie Biaggioni au péristyle du théâtre de Bastia

Dans le cadre des animations musicales du 32e Festival Italien, les spectateurs auront le plaisir de retrouver l’excellente chanteuse Sylvie Biaggioni. Elle se produira dans le péristyle du théâtre municipal de Bastia. Beaucoup auront à cœur de partager avec cette musicienne aussi discrète que talentueuse un agréable moment, à la fois convivial et chaleureux. Dans une ambiance piano-bar dont elle a le secret, Sylvie Biaggioni interprètera toute une kyrielle de «standards internationaux» et, bien sûr, les plus belles chansons de répertoire italien.

A la tête de l‘école de chant «Musikallisté», Maryline exerce aussi la profession de musicothérapeute. Femme de cœur dont le talent n’est plus à vanter, elle illuminera à n’en point douter la soirée de clôture de ce 32è festival italien.