Gérard Baldocchi : l’Italie au corps et au cœur

 

Sa nouvelle expo sera présentée au théâtre de Bastia pendant toute la durée du festival

 

Gérard Baldocchi est un ami du festival italien de Bastia. C’est un fidèle, un habitué qui à plusieurs reprises a exposé ses photos dans le péristyle du théâtre, connaissant toujours un beau succès populaire. 

Amoureux de l’Italie et de ses paysages, cet artiste qui depuis des lustres immortalise sur pellicule les plus belles cités de la péninsule était déjà là lors de la première édition du festival, en février 1988. 

Aujourd’hui, 31 ans après, il revient avec une sélection d’une quarantaine de photographies prises dans toutes les régions italiennes. Gérard a en effet spécialement préparé cette expo en voyageant du nord au sud de l’Italie, souhaitant saisir au vol la vie quotidienne transalpine. Chez lui, tout est sincère. Rien n’est vain. Ayant longtemps exercé la difficile profession de reporter-photographe au journal «Corse-Matin», il ne laisse jamais rien au hasard et né ménage ni son temps ni ses efforts pour offrir un travail parfait. C’est sa marque de fabrique. Et cela, tant au niveau de la structure générale de ses photos que des couleurs qu’il apprécie au plus haut point.

Sa nouvelle exposition dévoilera également des portraits de stars italiennes étant venues à Bastia. 

Cette superbe «Mostra» qui sera présentée au théâtre municipal pendant toute la durée du festival 2019 vaudra assurément le coup d’œil.

“Il cibo nei disegni di Fellini”

 

L’enfance et les rêves sont essentiels dans l’oeuvre de Fellini. Et la nourriture telle qu’elle est représentée dans les dessins présentés dans cette exposition inédite se réfère à ce même imaginaire. La nourriture est donc bel et bien présente dans ces croquis de Federico Fellini réalisés par le metteur en scène à différents moments de sa carrière et dont le but ne se limitait pas à illustrer des scènes ou des coutumes. Une part importante est composée de dessins tirés du célèbre “Livre des rêves”, le journal intime de Fellini qu’il a rédigé pendant trois décennies. Il s’agit d’une oeuvre onirique exposée habituellement au Musée de la ville de Rimini.

L’exposition qui est présentée en exclusivité à Bastia pendant toute la durée du 31è Festival Italien a été réalisée grâce aux conseillers culturels de la Région Emilie-Romagne, la cinémathèque et la mairie de Rimini et la Casa Artusi.