Le salon littéraire 
Musanostra invite Milena Agus

Le jeudi 6 février, à 14 h 15, grande salle du théâtre de Bastia

 

Depuis une dizaine d’années, la dynamique association bastiaise Musanostra organise des rencontres et des concours littéraires très prisés. 

Grâce à sa présidente Marie-France Bereni-Canazzi, de prestigieux romanciers ont été invités pour des conférences et des débats. 

On peut citer à cet égard la venue en Corse d’écrivains de grand talent comme les Prix Goncourt Laurent Gaudé et Pierre Lemaître, mais aussi David Foenkinos et Jean-Paul Kauffmann.

L’an dernier, Musanostra a mis sur pied le premier salon littéraire du Festival Italien de Bastia. Pour l’occasion, la romancière de Padoue, Simonetta Greggio, auteur notamment d’un très beau livre sur Elsa Morante, avait été invitée.

 

En ce mois de février 2020, Musanostra participe pour la deuxième fois au Festival.

Pour cette édition, l’invitée d’honneur sera l’une des stars de la littérature italienne, en l’occurrence la romancière Milena Agus qui a reçu un grand nombre de prix internationaux et dont les livres sont traduits aujourd’hui en vingt-trois langues.

Très attendu, ce nouveau salon littéraire aura lieu dans la grande salle du théâtre de Bastia, le jeudi 6 février à partir de 14 h 15.

Milena Agus a commencé à être connue en France en 2007 grâce à la traduction de son second livre «Mal de pierres» qui a été ensuite adapté au cinéma par Nicole Garcia dans un film poignant avec Marion Cotillard.

Originaire de Cagliari, Milena Agus propose dans chacune de ses oeuvres, de «Quand le requin dort» son premier roman, jusqu’à «Terres promises» son dernier titre, tous publiés par son éditrice et amie Liana Levi, son regard décalé et acéré sur le monde contemporain et la façon dont les êtres, surtout les femmes, essaient de le supporter.

La Sardaigne, où elle puise ses racines et dont elle s’éloigne très rarement, constitue pour cette universitaire passionnée d’Histoire, le cadre idéal de ses fictions dans lesquelles évoluent des personnages souvent en butte avec les conventions.

C’est donc l’une des voix les plus singulières de Méditerranée que le Festival Italien de Bastia aura l’honneur d’accueillir cette année.